This post is also available in: English (Anglais) العربية (Arabe)

Le communiqué suivant de la conférence de presse de Mourakiboun qui a eu lieu le 22 mars 2014, marque la géolocalisation de 25% des centres de vote Tunisiens, le reste est à cartographier avant la fin du mois de  mai.

Le réseau Mourakiboun a mobilisé son réseau national d’observateurs pour cartographier (relever les coordonnées GPS) les 4.833 centres de vote qui ont été utilisés, le 23 octobre 2011, lors des élections de l’Assemblée Nationale Constituante. Le but de ce projet est de créer une carte dynamique de ces centres de vote ce qui :

  • Fournira à l’ISIE un outil précieux pour les aider notamment

– dans la répartition des centres de vote en prenant en compte le facteur géographique et la distance par rapport aux agglomérations,

– dans l’organisation logistique le jour du vote,

–  dans l’affectation des ressources humaines (personnel des bureaux de vote)

  • Offrira aux organisations de la société civile et aux autres parties du processus électoral une visualisation des données géo-référencées, qui permettra la coordination des efforts d’observation et une meilleure gestion du déploiement afin d’éviter que plusieurs observateurs soient déployés dans le même bureau de vote alors que d’autres bureaux restent non couverts.
  • Permettra la visualisation des données au niveau des centres de vote pour promouvoir une plus grande transparence et compréhension du processus électoral.

Le projet de cartographie de Mourakiboun a bénéficié d’un soutien financier de la part de Fondation pour le Futur (FFF) et de l’assistance technique de Democracy International (DI).

Rafik Halouani à propos du projet de cartographie des centres de vote de mourakiboun

Le projet a été mené sur trois phases, dont deux sont déjà achevées. Pendant la première phase, Mourakiboun a recruté et formé une équipe de volontaires pour localiser les centres de vote à l’aide de la plateforme de cartographie en ligne Wikimapia. Les bénévoles ont reçu des listes de bureaux de vote et ont été chargés d’obtenir les coordonnées GPS pour autant de centres que possible via cette plateforme en ligne.

Les journalistes, les membres des organisations de la société civile et d’autres à la conférence de presse

Pendant la deuxième phase, Mourakiboun s’est basé sur ses équipes couvrant tout le pays pour cartographier trois délégations par gouvernorat. Mourakiboun supervise actuellement une équipe de 100 volontaires à travers la Tunisie qui sont en train de géo-localiser les centres et enregistrer les coordonnées GPS en utilisant des tablettes fournies par DI dotées de l’application « MapsWithMe Pro », une application Smartphone munie d’un système GPS. Cette deuxième phase a permis la géo-localisation de 1220 centres de vote représentant un avancement de 25%.

La troisième couvrira les 75 % des centres de vote restants et devrait être finalisée vers la fin mai 2014.

Mourakiboun mettra les coordonnées GPS recueillies pour l’ensemble des 4833 centres de vote sur la plateforme de données ouvertes, Tunisia Election Data, avec le soutien technique de Democracy International. La carte complète des centres de vote sera affichée sur la plateforme comme une visualisation interactive, accessible au public, avec la possibilité de télécharger les données brutes. Cela permettra à l’ISIE, aux organisations de la société civile et aux  observateurs internationaux d’utiliser la carte de centres de vote. Cette carte servira comme outil fondamental de données pour les futures élections.

La création de cette carte met en évidence l’accès à l’information en tant que pierre angulaire de la démocratie et des droits de l’homme. L’accès à l’information est une condition préalable nécessaire permettant aux citoyens de participer au processus électoral et de tenir les décideurs responsables. Dans sa constitution la Tunisie s’est déjà engagée à respecter le principe du droit à l’information. Cette carte s’appuie sur l’engagement de la Tunisie à la transparence et l’accès à l’information pour que le processus électoral en Tunisie soit aussi libre et équitable que possible.